Ne laisser pas l’inflammation s’emparer de vos intestins

Vous brûlez d’envie d’en parler?

Voici ce que vous devez savoir au sujet de l’inflammation, plus particulièrement celle de vos intestins

L’inflammation ne fait pas qu’enflammer les discussions, elle brûle… littéralement. Lorsque vous vous coupez un doigt en cuisinant, des symptômes apparaissent immédiatement : rougeur, chaleur et enflure montrent bien l’évidence d’une inflammation à l’œuvre. Il s’agit là de la première défense qu’emploie votre système immunitaire pour vous prémunir des infections et réparer les dommages qui vous ont soudainement rendu vulnérable.

Mais, s’il en est ainsi, pourquoi l’inflammation serait-elle un problème? Parce que, dans notre monde au rythme effréné, l’équilibre que tente de conserver votre système immunitaire entre la tolérance et l’action risque de se perdre. Cela peut se produire pour de nombreuses raisons :

  • le stress chronique généré par le labeur quotidien : échéances, factures à payer, vie de famille, etc.
  • passer trop de temps assis et sauter la séance de gym
  • choisir le macaroni au fromage ou le hamburger au lieu de la salade de kale et de l’avoine

Et quel est le champ de bataille où se déroule le plus souvent cette guerre de l’inflammation? Vos intestins. Vos intestins constituent une barrière essentielle entre vous et le monde extérieur. Ils absorbent tous les nutriments que vous lui donnez, tout en essayant de vous protéger des germes nuisibles et des substances toxiques. C’est pour cette raison que près de 80 % de l’immunité passe par les intestins… Et c’est aussi pour cela que si tout se désordonne, le système immunitaire pourrait appeler l’inflammation en renfort.

Le véritable défi de l’inflammation est que la plupart des gens ne savent même pas qu’ils en souffrent. Ils ne donnent pas l’impression d’en souffrir ni n’en ressentent les effets. L’inflammation passe sous le radar jusqu’à ce que l’évidence se manifeste : intolérances alimentaires, problèmes de peau ou de glycémie… Et qu’en est-il de tous ces problèmes de ventre qui envoient les gens chez leur docteur? Qu’il s’agisse du syndrome du côlon irritable, de la maladie cœliaque ou du syndrome de l’intestin perméable, l’inflammation y est pour beaucoup.

Souvent, les professionnels de la santé se pencheront sur votre style de vie pour déceler si l’inflammation est en jeu et, lorsque l’inflammation chronique atteint son paroxysme, un test sanguin s’impose pour la détecter. Le test de protéine C-réactive ou test CRP fera vraisemblablement partie du dépistage du cholestérol par votre médecin de famille.

Et la prescription alimentaire est si simple qu’elle en est décevante : manger plus de verdure. Les fruits, les légumes, les grains entiers, les noix, les graines et les fèves possèdent une haute teneur en fibres qui nourrissent les bonnes bactéries de vos intestins. Ils favorisent aussi le maintien d’une glycémie stable et libèrent des composés anti-inflammatoires qui aident à stopper l’inflammation.

Un puissant probiotique peut aussi être d’une aide incontestable. Le problème est que l’inflammation favorise la prolifération de bactéries qui adorent vivre bien au chaud… mais vos bonnes bactéries supportent très mal cette chaleur tropicale. Ainsi, un probiotique de qualité comme Bio-K + peut aider à combattre les bactéries qui mettent le feu à vos intestins, de sorte que la température y redevienne plus confortable.

Un mode de vie anti-inflammatoire est garant d’une bonne santé et d’une énergie chaque jour renouvelée. Mangez bien, bougez et prenez vos bonnes bactéries!

COMMENT

Merci d'attendre pendant que nous traitons votre requête.

En remplissant ce formulaire, je consens à recevoir l'infolettre de l’Évolution Kulturelle Bio-K+.