Que sont les probiotiques?

Que l’on soit encore dans le ventre de maman, que l’on soit un enfant ou un adulte, la consommation de probiotiques procure de nombreux bienfaits.

Mais que sont ces probiotiques ? L'Organisation mondiale de la Santé a proposé une définition très précise du mot probiotique : « un probiotique est un micro-organisme vivant qui, lorsqu’ingéré en quantité suffisante, produit des effets bénéfiques sur la santé de celui qui le consomme ». En d’autres termes, les probiotiques, qui signifient « pour la vie », sont les bonnes bactéries qui procurent les effets bénéfiques à notre corps et plus précisément à notre système digestif et immunitaire. Les probiotiques agissent positivement sur notre corps en ayant une constante interaction avec notre flore intestinale, également appelée microbiote intestinal.

Flore intestinale, qu'est-ce que c'est?

Pour mieux comprendre l’avantage de consommer des probiotiques au quotidien, il faut d’abord comprendre l’importance de la flore intestinale. La flore intestinale est l’ensemble des bactéries, bonnes et mauvaises, que l’on retrouve naturellement dans nos intestins. Ensemble, ces bactéries forment un écosystème complexe qui est en grande partie responsable de notre santé.

ACQUISITION DES BACTÉRIES1


Premier contact – La naissance


Dans le ventre de la maman, le bébé a un intestin dit « stérile » et c’est seulement lors de la naissance que les premières bactéries vont peupler celui-ci. Les bactéries sont les premiers organismes à être en contact avec nous lors de la naissance, avant même notre première bouffée d’oxygène !

Des études ont démontré que la façon dont l’enfant naît a un impact sur la composition de la flore intestinale.


Par voie naturelle : Transmission des bactéries de la flore vaginale et intestinale de la mère à l’enfant. Les premiers types de bactéries à peupler la flore intestinale du bébé sont surtout les lactobacilles et les bifidobactéries.

Par césarienne : Transmission des bactéries de l’environnement de naissance, soit l’air, le personnel soignant à l’enfant et la flore cutanée de la mère. L’implantation de la flore est donc différente de celle des bébés nés par voie naturelle ; on retrouve plutôt des entérobactéries, des staphylocoques et des entérocoques.

Faits intéressant :

Les enfants nés par césarienne sont davantage susceptibles de souffrir/d’être l’objet/ d’être atteints de déficience immunitaire.

La durée de la grossesse, l’accouchement, l’environnement dans lequel l’enfant grandit, son alimentation et la prise de médicaments, surtout les antibiotiques, vont grandement affecter la composition de la flore intestinale. Les populations bactériennes vont augmenter et se diversifier et on dit qu’à l’âge de 2 ans la composition de la flore intestinale correspond à celle d’un adulte.

La flore intestinale est un organe en soit, elle joue un rôle essentiel dans notre vie et dans le fonctionnement de notre corps. C'est pourquoi il faut en prendre soin.

LA FLORE INTESTINALE MATURE2, 3


  • Contient 100 000 milliards de bactéries (bonnes et mauvaises), soit 10 fois plus que le nombre de cellules qui composent notre corps entier.
  • Contient plus de 3 millions de gènes microbiens (ADN bactérien), soit 150 fois plus que de gènes humains.
  • Plus de 1 000 espèces bactériennes ont été répertoriées dans la flore intestinale, mais pour un individu donné il y en a que 150 à 170 prédominantes; les combinaisons sont multiples et on dit que l’on pourrait être identifié par nos bactéries au même titre que par notre ADN.
  • La totalité de la flore intestinale peut peser jusqu’à 2 kg ! On la considère comme un organe tellement elle est imposante dans notre corps. Il faut comprendre que la flore est composée de bactéries microscopiques, donc on peut imaginer la quantité pour arriver à ce poids !
  • En bref, nous sommes des microbes géants!

(on parle ici de bactérie… c’est microscopique, donc vous imaginez la quantité pour arriver à ce poids!)

LA FLORE INTESTINALE est notre deuxième cerveau!

Les fonctions de la flore intestinale sont multiples, les bactéries communiquent avec les cellules du corps en tout temps, on dit même que la flore intestinale est notre deuxième cerveau! Les bactéries produisent des molécules qui envoient des signaux aux cellules intestinales. Par exemple, il manque de ceci ou il faudrait que tu produises plus de cela. C’est ce qu’on appelle le cross-talk, véritable dialogue entre la flore intestinale et les cellules du corps. Les bactéries peuvent aussi être identifiées par notre système immunitaire et, en fonction du signalement reconnu, la bactérie est dirigée vers l’endroit où elle est le plus efficace. Les bactéries sont impliquées à tous les niveaux et c’est pourquoi elles sont si importantes pour nous.

Les bactéries jouent trois rôles principaux4, 5, 6 :

  • Agissent comme des soldats dans le tube digestif en bloquant le passage aux substances étrangères (pathogènes, toxines, allergènes), ce qui diminue le risque d’infection et de maladie;
  • Aident à la digestion des aliments en les transformant et en produisant de nouvelles molécules (vitamines, enzymes, acide gras, etc.);
  • Aident au développement du système immunitaire et de la muqueuse intestinale, ce qui assure une meilleure protection.

Faits intéressant :

Manger varié est reconnu par les nutritionnistes du monde entier comme gage de bonne santé. Mais ce n’est pas tout. Chaque aliment est « supporté » par sa bactérie, et donc plus nous mangeons diversifié, plus protectrice est notre flore intestinale9.


Qu’arrive-t-il lorsque notre
flore intestinale est en déséquilibre?

Lorsque la flore intestinale est en déséquilibre, les bactéries dites «mauvaises» prennent le contrôlent et peuvent causer maladie, infection, problème de digestion, fatigue, dépression, etc.

Les facteurs influençant
la flore intestinale

Tous les jours, notre flore intestinale est perturbée par notre alimentation, le stress, la prise de médicaments (surtout les antibiotiques) et nos habitudes de vie. Parfois, elle est enrichie, mais parfois elle est appauvrie, et c’est à ce moment-là que les problèmes surviennent7, 8.


Faits intéressant :

70 % des cellules du système immunitaire se retrouvent au niveau des intestins, il n’est donc pas surprenant que votre système immunitaire puisse être défaillant lorsque votre flore intestinale est en déséquilibre, comme lors d’une prise d’antibiotiques10 !


La flore intestinale peut avoir des répercussions énormes sur l’état de santé. Il devient alors primordial de tout faire pour garder la flore intestinale riche, diversifiée et bien équilibrée.


C’est ici que les probiotiques interviennent !

Quel est l’impact des probiotiques
sur la flore intestinale?

En entrant en compétition avec les bactéries pathogènes, les probiotiques contribuent au renforcement de la population des bonnes bactéries dans l’intestin, ce qui favorise le bon équilibre de la flore intestinale.

Grâce à un processus de modulation, les probiotiques, en plus d'avoir leurs propres effets positifs, aident la flore intestinale à remplir ses fonctions physiologiques.

Quels sont les bienfaits
des probiotiques?

Il est vrai que les probiotiques favorisent un bon transit intestinal. Mais ils font bien plus que ça !

Faits intéressant :

Des études sur les probiotiques ont démontré qu’ils avaient plus d’une centaine d’effets positifs12.

En effet, les recherches sur les probiotiques sont de plus en plus nombreuses et ces dernières démontrent qu’ils sont significatifs avec un impact sur 11 :

  • les maladies inflammatoires (y compris les allergies)
  • les maladies digestives (syndrome du côlon irritable, maladie de Crohn, etc.)
  • les effets secondaires reliés à la prise d’antibiotiques
  • les différentes infections (comme pour les infections au Clostridium difficile ou à H. pylori)
  • la diarrhée, la diarrhée infectieuse (comme la diarrhée du voyageur)
  • la constipation
  • les maladies de la peau (eczéma, dermatite, etc.)
  • l’obésité, les maladies métaboliques
  • le cancer
  • et autres…

Pourquoi privilégier

Comme l’attestent des études cliniques publiées dans des revues scientifiques et reconnues par les pairs, Bio-K+MD est un produit 100 % probiotique ayant démontré, ses bienfaits et son efficacité sur la santé humaine.

En plus de favoriser le maintien d’une flore intestinale en santé, de régulariser les fonctions intestinales et par le fait même de renforcer le système immunitaire, Bio-K+MD a aussi été reconnu pour les allégations santé suivantes :

  • Capsules 50 milliards : Il aide à réduire le risque de diarrhée associée aux antibiotiques.
  • Capsules C. difficile : Il aide à réduire le risque de diarrhée associée au Clostridium difficile chez les patients hospitalisés. SEUL produit probiotique à avoir une telle allégation santé au MONDE!
  • Basées sur de solides études cliniques parues dans les publications médicales les plus prestigieuses, tel que le American Journal of Gastroentreology, ces allégations sont la confirmation que Bio-K+MD est un produit sécuritaire dont l'efficacité est prouvée.
  • La concentration des bactéries de Bio-K+MD est garantie à la consommation du produit et non, comme c’est le cas pour plusieurs autres probiotiques sur le marché, à la date de fabrication (il est toujours utile de savoir la quantité exacte de probiotiques que l’on ingère!)

La compagnie s’assure que son produit résiste au passage gastro-intestinal

  • Pour les produits frais à boire Bio-K+MD, lors du procédé de fabrication, les bactéries ne subissent aucune transformation; elles sont donc vivantes, actives et gardent leur capacité intrinsèque à résister à l’acidité gastrique et aux sels biliaires. De plus, le substrat (lait, soya ou riz) nourrit et apporte une protection additionnelle.
  • Pour les capsules Bio-K+MD, la protection et l’efficacité des bactéries sont assurées. Elles possèdent toutes la technologie de libération ciblée – un enrobage entérosoluble qui assure la viabilité jusqu’aux intestins des bactéries contenues dans les capsules. Les bactéries probiotiques mises sous forme de capsules sont fragilisées par la lyophilisation (procédé pour mettre en poudre) et sont grandement affectées par l’acidité et les sels biliaires; il était donc inévitable pour la compagnie de se munir de cette technologie.

La formule unique et brevetée de Bio-K+MD (L. acidophilus CL1285MD, L. casei LBC80RMD et L. rhamnosus CLR2MD) a été bien étudiée et il a été démontré que les trois bactéries travaillent en synergie (absence de compétition entres elles) et qu’elles sont plus efficaces lorsque mises ensemble.

Bio-K+MD a été créé par une entreprise québécoise pour qui le contrôle de la qualité est au cœur de ses priorités. Aussi, grâce aux procédés de fabrication standardisés suivant les Bonnes Pratiques de Fabrication de l’industrie pharmaceutique et un contrôle de qualité strict, l’entreprise est assurée, lot après lot, de fournir à ses clients un produit de haute qualité.


Faits intéressant :

Une étude faite sur 17 produits probiotiques en capsules a démontré que tous les produits SANS enrobage entérique ne survivaient pas au passage dans l’estomac13.


Références :

Can. J. Microbiol.
Downloaded from www.nrcresearchpress.com by 173.179.120.188.
Qin et al. 2010.
A human gut microbial gene catalogue established by metagenomic sequencing. Nature. 464 (4):59-67.
Antolin et al. 2010.
Metagenomics of the intestinal microbiota: potential applications. Gastroenterol Clin Biol. 1:S23-S28.
Rastall et al. 2005.
Modulation of the microbial ecology of the human colon by probiotics, prebiotics and synbiotics to enhance human health: An overview of enabling science and potential applications. FEMS Microbiology Ecology. 52: 145-152.
2-Hogenauer et al. 1998.
Mechanisms and management of antibiotic-associated diarrhea. Clinical infectious disease. 27:702–710.
3-Kolida et al. 2006.
Gastrointestinal Microflora: Probiotics. Adv Appl Microbiol. 59:187-219.
Dethlefsen and Relman. 2010.
Incomplete recovery and individualized responses of the human distal gut... PNAS. 108(suppl1) : 4554- 4561.
Connolly et al, 2010.
In vitro evaluation of the microbiota modulation abilities of different sized whole oat... Anaerobe 16 : 483- 488.
Danièle Festy.
Le grand livre des probiotiques et prébiotiques. 2014. Quotidien Malin Éditions.
Hooper and Macpherson, 2010.
Immune adaptation that maintain homeostasis with the intestinal microbiota. Nat rev Immunol. 10(3):159-169.
Rijkers GT, Bengmark S, Enck P, et al.
Guidance for substantiating the evidence for beneficial effects of probiotics: current status and recommendations for future research. J Nutr. 2010;140:671S-676S.
Site internet consulté le 30 janvier 2015.
http://probiotics.org.
Millette, M., et al. 2014.
Gastrointestinal survival of bacteria in commercial probiotic products. International Journal of Probiotics & Prebiotics, in press.